Panorama de l’innovation actuarielle – Interview de Louis-Anselme de Lamaze

Pouvez-vous présenter Actuelia en quelques mots ?

Actuelia est un cabinet de conseil en actuariat composé d’une quinzaine de consultants et qui propose aux acteurs de l’assurance une équipe pragmatique, pédagogique et d’une grande proximité. Nous proposons à nos clients d’être leur partenaire sur l’ensemble des sujets techniques, réglementaire et actuarielle. Nous travaillons à ce jour avec une soixantaine de clients.

Quels sont les sujets d’actualités auxquels vous êtes confrontés ?

Plus d’un an après la mise en œuvre de Solvabilité II, le calcul de mesure du risque et les problématiques de gouvernance semblent déjà bien réfléchis et commencent à rentrer dans la vie courante des entreprises. Néanmoins, l’utilisation de ces indicateurs dans la gestion des risques nécessite encore une conduite du changement. Par exemple, l’expression de l’appétence aux risques est un sujet d’interrogation qui émerge aujourd’hui chez nos partenaires.

Les assureurs doivent exprimer leur souhait d’exposition, de prise de risques. Les modèles d’utilités, de rendement/risques… semblent obsolètes depuis la mise en œuvre de solvabilité 2. L’expression de cette appétence doit être réfléchie pour la rendre cohérente avec le profil de risque actuel et futur, et surtout, doit être compréhensible pour les administrateurs et la direction générale.

Quelles vont être les conséquences de cette expression de l’appétence aux risques ?

Il s’agit d’une réelle innovation qui a un impact dans le quotidien de l’entreprise : Avant toute décision, l’entreprise s’interroge pour savoir si elle peut prendre cette opportunité/ce risque en fonction de son appétence déclarée.

Ce concept d’acceptation de prise de risque (dans le but d’atteindre un objectif) se retrouve dans des situations anodines du quotidien comme courir et traverser au feu rouge pour ne pas rater son bus et arriver à l’heure à son rendez-vous. En effet, lorsqu’une personne se presse et traverse alors que cela lui est interdit, elle prend un risque. Ce risque sera ou non accepté en fonction de ce que le rendez-vous peut effectivement apporter. Autrement dit, la personne mesure alors le risque pris en fonction du gain potentiel dont elle pourrait en tirer pour prendre sa décision.

Solvabilité 2 nous donne un thermomètre clair et plutôt précis des risques et nous aide ainsi à nous exposer en maitrisant les enjeux. Il reste maintenant à s’équiper de ces outils pour développer sa stratégie.

Louis-Anselme DE LAMAZE
Senior manager
Actuelia
Intervenant à la conférence « Panorama de l’innovation actuarielle», le jeudi 12 octobre 2017 à Paris

http://actuelia.fr/

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire